Un peu d'Histoire

Les Éditions de la Tombée, maison d'édition berthelaise reconnue comme organisme sans but lucratif, voit le jour en 1976 grâce à Michèle de Laplante avec la participation de Louis-Marie Kimpton. leur mission: diffuser brochures, petits livres et feuillets de poésie et de textes brefs pour faire connaître des auteurs peu connus, tant en région qu'en Europe francophone. En 1977, ces deux passionnés de littérature mettent sur pied un événement de grande envergure: le Concours littéraire de Lanaudière. Voici un bref parcours historique de ce Concours, activité très importante pour les Éditions de la Tombée.

1977: Première édition du Concours, sur le thème de la vieillesse. Les gagnants : Luc Racine et Sylvain Perreault. Leurs textes sont publiés dans un livre-journal.

1990-1991: Organisation de deux autres compétitions. Elles s'adressent aux 18 ans et plus. Le prix de poésie s'appelle le Prix Paul-Beaupré. Celui de la nouvelle porte le nom de Prix Réjean-Olivier.

1991: Victoire de Pierrette Lévesque, de Joliette, qui rafle les prix de poésie et de la nouvelle. Deux mentions de qualités sont attribuées à Martin Désilets, de Repentigny, et à Josée Coderre, de Saint-Thomas.

À l'époque, les concours s'adressent aux adultes seulement. Les prix comprennent un petit montant en argent, des livres une édition des textes gagnants.

1997: Ouverture du Concours aux jeunes de 14 ans et plus. Le prix de la poésie porte désormais le nom de Louis-Joseph Doucet, grand poète lanaudois.

2002: Remise d'un nouveau prix, le Grand Prix des Éditions de la Tombée. Il est attribué à Francine Melançon, de Terrebonne, pour une nouvelle intitulée "Le rêve" et pour une poésie, "Passions".

2010: Création du Prix de photographie Hélène-Pedneault, pour agrémenter le livre publié à l'occasion de la remise des prix.

2012 : Ajout du Prix Michèle-de Laplante, en l'honneur de la fondatrice du Concours. Celui-ci s'adresse aux élèves de 3e, 4e et 5e  secondaire pour l'écriture d'un conte.

Aujourd'hui : Le Concours littéraire de Lanaudière a son site web, le www.cllanaudiere.com, et les textes primés ainsi que les données des différents prix se retrouvent en ligne sur le site Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire